Publié dans Europe

Quand la fièvre l’emporte…

La fièvre ! C’est selon moi le sujet de prédilection de Stefan Zweig et le thème central de son livre Vingt-quatre heures de la vie d’une femme. La fièvre au sens de la passion, de l’agitation, de la folie, de l’excitation, de la faiblesse et, aussi, en son sens littéral, physiologique. Cette fièvre qui peut nous gouverner, nous dominer et nous faire oublier tout bon sens et toute étiquette.
Lire la suite de « Quand la fièvre l’emporte… »

Publicités
Publié dans Europe

Master en bière

En 1854, Charles Steenford se lance dans la bière. Charles est sans le sou, mais plein d’idées en tête. On est en Belgique, dans un petit village possédant déjà une brasserie réputée. Le village est dominé par le propriétaire de la brasserie (De Ruiter), prêt à tout pour éviter à son concurrent de réussir son pari osé. C’est pas grave ! Charles est motivé, n’a rien à perdre (à part ses valeurs…) et l’aventure peut commencer ! Lire la suite de « Master en bière »

Publié dans Europe

Tous collectionneurs dans l’âme !

Chacun à notre manière, nous sommes tous des collectionneurs. Certains collectionnent les conquêtes, d’autres les pins ou les lectures, mais nous accumulons tous les expériences, les souvenirs, les biens matériels, les sourires, les bons moments et bien plus ! Et, la question est finalement de savoir si le sevrage de nos collectionnites aiguës nous rendrait plus libres.

David Foenkinos nous décrit la transformation d’un collectionneur ordinaire, dans son livre Le potentiel érotique de ma femme. Lire la suite de « Tous collectionneurs dans l’âme ! »

Publié dans Europe

Et puis, Paulette…

Dans la catégorie « Livres à lire pour se détendre », ma dernière lecture est Et puis, Paulette….  de Barbara Constantine. Lecture parfaite pour les vacances d’été, avachie dans un transat pendant un après-midi de canicule ou le soir dans son lit avant de s’endormir.
Et puis, Paulette…, ça raconte quoi ? L’histoire de petits vieux un peu seuls, de jeunes en galère, d’un âne intelligent et de leur rencontre dans un petit village. Ils s’ennuient, ne peuvent plus vivre seuls dans leur maison, dépriment après le départ des uns et des autres ou ne peuvent pas payer de logement… Lire la suite de « Et puis, Paulette… »

Publié dans Europe

Prendre le chemin de son passé

« Je me sens toujours plus seul quand il fait froid ». C’est en ces termes que débute Les chaussures italiennes, roman écrit en 2006 (2009 pour la traduction française) par l’auteur suédois Henning Mankell. Fredrik Welin a en effet des raisons de se sentir seul. Il vit isolé, depuis des années, sur une petite île de la Baltique, avec pour seule compagnie sa chienne et sa chatte. Ses journées se ressemblent toutes, comme figées dans une immuabilité réconfortante. Seuls sa baignade quotidienne dans l’eau glacée, le passage du postier hypocondriaque et l’envahissement progressif de la fourmilière sur la table du salon permettent de dire que, oui, le temps passe.

Lire la suite de « Prendre le chemin de son passé »

Publié dans Adaptations, Best of, Europe

La Bible, manuel de mauvaises moeurs ?

Il faut un certain culot pour écrire sur la Bible et encore plus pour en faire une relecture. Et c’est avec un regard impertinent et une éloquence rare que Saramago a relevé ce pari difficile dans Caïn.

Fils de paysans, Saramago est un grand autodidacte qui a découvert seul son génie littéraire. L’auteur des plus grandes œuvres littéraires de la langue portugaise abandonna le lycée pour devenir serrurier. Il publia son premier livre à 25 ans mais c’est à 58 ans qu’il s’affirma réellement comme écrivain et fut reconnu comme l’auteur incontournable que l’on connaît aujourd’hui.

Lire la suite de « La Bible, manuel de mauvaises moeurs ? »

Publié dans Europe

Les derniers jours de Stefan Zweig

Les derniers jours de Stefan Zweig est un ouvrage écrit par Laurent Seksik et publié en 2010 chez Gallimard. Cette biographie est, parmi toutes celles qui sont dédiées à l’écrivain, originale : l’auteur ne revient que sur les derniers mois de la vie de Stefan Zweig, ceux précédant son suicide qui n’a eu de cesse d’interroger et d’émouvoir ses lecteurs d’hier et d’aujourd’hui.

Je ne suis pas habituellement familière des lectures biographiques. J’ai l’image (à tort, sans aucun doute) des biographies dont la rédaction est bien souvent plus descriptive que dynamique. Pourtant, celle-là n’a pas tardé à me contredire : Les derniers jours de Stefan Zweig mêle récit historique, faits réels et roman, ce qui en donne une lecture tout à la fois émouvante et passionnante.

Lire la suite de « Les derniers jours de Stefan Zweig »